e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Les protéines végétales à notre secours…

Poster un commentaire

L’homme est devenu un très (trop) gros consommateur de viande ; près de 75 % des protéines qu’il ingère sont des protéines animales. Diminuer sa consommation de viande au profit d’une alimentation plus végétale offre de nombreux bénéfices sur la santé et l’environnement ; il est temps d’en prendre conscience !

Au rythme où la population progresse et consomme, si des mesures drastiques pour modifier notre mode de vie ne sont pas mises en place, les effets dévastateurs liés à la surproduction, notamment les émissions de gaz à effet de serre, dues principalement à l’élevage intensif d’animaux pour la production de viande, très gourmande en ressources, ne vont pas tarder à devenir inquiétants. Sans parler de la pollution des milieux aquatiques et des nappes phréatiques occasionnée par les déjections animales ou encore par les déchets agricoles contenant hormones et antibiotiques issus de l’alimentation des animaux d’élevage, de la mécanisation, la fabrication d’engrais, la conservation et le transport engendrant des rejets de dioxyde de carbone, des bêtes elles-mêmes qui rejettent du méthane et du fumier responsable de 65 % des émissions d’hémioxyde d’azote qui contribue fortement au réchauffement global de la planète.

Les protéines végétales à notre secours…

Les protéines sont essentielles à notre santé, mais toutes les protéines ne se ressemblent pas. Composées d’acides aminés, certains peuvent être fabriqués naturellement par l’organisme, d’autres ne le sont pas et nous devons, par notre alimentation, les lui fournir pour conserver un fonctionnement optimal. (Lire « Les basics – protéines« )

Les protéines végétales peuvent à elles seules (et contrairement aux idées reçues) répondre aux besoins nutritionnels si une alimentation végétale variée est consommée ; un assortiment d’aliments végétaux peut apporter tous les acides aminés essentiels. Les protéines animales ont, quant à elles, la particularité d’apporter souvent trop de graisses saturés responsables, entre autres, d’une grande partie des maladies cardio-vasculaires.

Pour celui qui n’est pas végétarien, il ne s’agit absolument pas de ne plus consommer de viande, mais de la consommer de manière responsable et écologique en réduisant sa consommation et en rééquilibrant son alimentation entre protéines animales et végétales. Parmi les produits riches en protéines végétales, on peut citer les légumineuses (pois chiches, haricots rouges, lentilles, haricots blancs, soja…), les céréales (orge, riz, sarrasin, avoine, quinoa, seigle…), les plantes comestibles (artichaut, betterave, brocoli, chou de Bruxelles, chou, chou-fleur, concombre, aubergine, poivron vert, laitue, oignon, pomme de terre, épinard, tomate, cresson, courgette…), les fruits (pomme, banane, melon, raisin, pamplemousse, orange, pêche, poire, ananas, mandarine, fraises…), les noix et les graines (amandes, noix de cajou, noisette, arachides, graine de citrouille, de tournesol, noix…). De tous les aliments contenant des protéines, le soja mérite une mention spéciale car il contient à lui seul tous les acides aminés essentiels et surpasse toutes les autres plantes alimentaires en terme d’apport en protéines.

Passer à une alimentation riche en protéines végétales à un impact positif sur notre organisme, permet de mieux lutter et prévenir certaines pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’arthrite… et est devenu un enjeu écologique incontournable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s