e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Le charbon activé, quèsaco ?

Poster un commentaire

Quand on parle du charbon végétal en tant que remède pour les maux intestinaux et digestifs, on parle du charbon dit activé ou actif.

Pour fabriquer ce remède naturel, la première étape consiste à calciner un bois comme le peuplier, le bouleau ou la noix de coco, à l’abri de l’air, à haute température (entre 600 et 900 °C ; c’est la technique de la pyrolyse). La seconde étape consiste à l’activer, c’est à dire à lui donner une capacité d’absorption plus grande. Le bois, après une seconde calcination, est activé le plus souvent par l’air et la vapeur. Ce procédé permet de créer des micropores à la surface du charbon. Résultat, la surface de contact est plus grande, et les pores vont faire office de pièges à molécules indésirables.

 

Nota pour ceux qui se reconnaitront 😉 et les autres :

La différence entre l’activé et le super activé tient donc dans sa capacité d’absorption…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s