e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Regain pour la rhubarbe

Poster un commentaire

Acidulée et croquante, elle ne se limite plus aux traditionnels crumbles et s’invite dans la cuisine créative.

 

Coriace et fière, rustique et par endroits toxique (ses feuilles qui empoisonnent par leur forte concentration en axide oxalique néfaste pour nos reins), la rhubarbe n’aime pas le chaleur, ignore les prédateurs et grandit essentiellement la nuit. Pas étonnant : elle est originaire de Sibérie. De la famille des polygonacées (comme l’oseille ou le sarrasin), son nom signifie plante barbare. Mais cela fait bien longtemps que cette sauvageonne a été apprivoisée par l’homme. Près de 3000 ans avant notre ère, elle était déjà prisée en Chine pour les vertus médicinales de sa racine, et parfois même utilisée comme épice. Il aura fallu les anglais pour inventer la tarte à la rhubarbe et la ramener d’Asie.

La rhubarbe est désormais à l’avant-scène des potagers et de la table, star des assiettes créatives en quête de frissons acidulés. Acide, presque âcre, croquante voire filandreuse lorsqu’elle est crue, la tige de rhubarbe fond littéralement à la cuisson. Quelques minutes de chaleur suffisent, et la voilà qui compote, se délite et se décolore. Il faut être vigilant pour lui garder de la texture !  On peut préparer ce légume (oui, c’est un légume comme le sont tous les fruits d’ailleurs) en crumble, avec le pain perdu, en chutney, en cheesecake bien sûr, mais aussi avec des viandes mijotées, ou encore en tarte salée, associée au fromage de chèvre frais… Libre cours à votre imagination…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s