e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Petit Papa Noël, n’oublie pas mon huile d’olive

Poster un commentaire

Les bonnes et les mauvaises matières graisses, encore faut-il les connaître et savoir les reconnaître…

  • Matières grasses et matières grasses

  1. Classification par leur structure : saturées, insaturées, trans

L’excès de saturées fait le lit des maladies cardio-vasculaires et de l’obésité.

2. Classification par leur nature : animale, végétale

3. Classification par leur méthode de transformation (naturelle, industrielle)

La mention « vierge », « extra vierge » ou « première pression à froid reste un gage de qualité.

  • L’art et la manière de trouver le bon équilibre

Les recommandations santé sont :

50 % de mono-insaturées,

25 % de saturées et

25 % de poly-insaturées (avec un rapport 1/1 dans l’idéal entre oméga 3 et oméga 6)

On trouve :

Les saturées essentiellement dans les produits d’origine animale comme le beurre, la crème fraîche, les produits laitiers, le lard, le saindoux, les viandes… mais aussi dans l’huile de palme et de coco.

Les insaturées sont de deux natures : mono ou poly-insaturées.

Les mono-insaturées se trouvent essentiellement dans l’huile d’olive, d’arachide, l’avocat.

Les poly-insaturées sont les omégas 3 (acides gras essentiels) et les omégas 6, soit pour les premières dans l’huile de colza, noix, soja, lin… mais aussi les poissons, et pour les seconds dans l’huile de tournesol, pépin de raison, maïs… Attention ces huiles sont fragiles, ne supportent pas la cuisson et doivent être conservées à l’abri du jour et de la chaleur.

Les Trans sont des graisses insaturées au départ qui ont été transformées par l’homme pour les rendre solides (margarine) ou augmenter leur durée de conservation (huile morte). Ces graisses se comportent dans notre organisme comme des graisses saturées, et même pire puisqu’elles contiennent en plus des résidus de produits chimiques !

  • L’huile d’olive pour le meilleur

L’huile d’olive est bien connue pour être une des bases du fameux régime méditerranéen, gage de longévité.

Elle contient une très grande part d’acides gras mono-insaturés favorables à notre équilibre. Elle peut être consommée à cru pour les assaisonnements (avec des goûts différents selon les moulins) mais peut également être mise en température pour les cuissons (jusqu’à 200 °C) sans être dénaturée.

Elle contient des anti-oxydants, vitamines K et E, améliore l’équilibre glycémique, renforce l’activité biliaire pour une meilleure digestion.

Mais sa plus grande qualité est quand même…

De faire notre plus grand plaisir ! Sa couleur, son (ses) goût(s), son odeur…

Et en plus, elle est bien de chez nous #fiers !!!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s