e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Allergies

Epuisant pour le sujet qui en soufre !

Expression d’une intolérance à l’environnement, d’un désordre profond de l’immunité, et souvent aussi le signe d’une santé hépatique chancelante, l’allergie est comme le premier degré d’un long cheminement qui peut aboutir à l’extrême à de graves déséquilibres tels que les maladies auto-immunes.

L’allergie est une réaction excessive et inadaptée de l’organisme vis-à-vis d’une substance étrangère, l’allergène, normalement inoffensive chez les sujets sains. Les huiles essentielles offrent la perspective – et elles sont les seules aujourd’hui – de corriger le terrain. De même que le drainage hépatique améliore les symptômes allergiques et le terrain atopique d’une manière générale, comme si l’équilibre hépatique nous parlait de notre aptitude à la tolérance par rapport à notre environnement quotidien…

L’allergie peut se manifester sur toutes les zones du corps en contact avec l’environnement et prendre différentes formes (urticaire, eczéma, oedème, rhinite, asthme…). Il est évident que l’éviction de l’allergène, les médicaments à base de cortisone et les anti-histaminiques restent incontournables dans certaines situations de crise. Le rééquilibrage naturel de l’organisme reste néanmoins une des clés du succès sur le long terme.

Donner des recettes universelles ne confirmerait pas ces propos :

consultation personnalisée en santé naturelle.

 

Il était une fois « Les 3 saisons des pollinoses »..

En allergologie, on distingue une saison précoce à la fin de l’hiver. Chronologiquement, apparaît d’abord le pollen des arbres (cyprès, thuya, aulne, noisetier, charme, bouleau). Puis arrive celui des graminées avec les foins et les gazons (dactyle, phléole, pâturin), dont la pollinisation commence au milieu de printemps et s’étend jusqu’à la fin de l’été ; un pic se ressent aux mois de mai et juin. Enfin, une arrière-saison pollinique est due à des plantes herbacées telles l’armoise, l’ambroisie, la plantain ou la pariétaire, qui se reproduisent à la fin de l’été.

 

Nota : ce blog n’a pour vocation que l’information et l’échange. Il ne s’agit en aucun cas de proposer des traitements ni d’établir des diagnostics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s