e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Intolérances

Allergies & intolérances alimentaires :

Solutions naturelles

Les allergies sont souvent très liées à des problèmes d’intolérance alimentaire et aux problèmes intestinaux associés. La recherche de ces intolérances, laitages et gluten en premier lieu (voir dans Nutrition, intolérances alimentaires) et leur éviction de l’alimentation est prioritaire qu’il est judicieux de compléter avec une prise de probiotiques, d’argile verte et de chlorophylle afin de reconstituer l’intestin. Les médécines naturelles considèrent pour leur part que l’allergie est une porte de sortie (une évacuation) des toxines. Ainsi, la réaction allergique sera d’autant plus forte que l’organisme sera encrassé ou fatigué. Pour prévenir une allergie, la première chose à faire est de nettoyer l’organisme : alimentation équilibrée et de préférence biologique (éliminer les laitages, les sucreries et les graisses cuites), un bon sommeil, une activité physique, une bonne hydratation, quelques exercices de relaxation… seront indiqués.

Les plantes, certains oligo-éléments et compléments alimentaires ou l’homéopathie pourront être conseillés au cas par cas pour atténuer ou supprimer ces manifestations génantes.

Les diverses intolérances alimentaires (allergies au gluten, intolérance au gluten…) sont aujourd’hui monnaie courante. Des maladies dites auto-immunes ne seraient dues qu’à une hypersensibilité au gluten des céréales, au lactose, voire aux deux ensemble.

Intolerance au gluten

gluten freeGluten free

Le pain sur lequel reposa l’alimentation occidentale depuis des millénaires est devenu un aliment mort, dévitalisé, produit à partir de blé dont les structures génétiques sont très éloignées de leurs origines. De plus en plus de personnes ne tolère pas le gluten, certaines ne montrent aucun symptômes apparent, alors que d’autres réagissent beaucoup plus fortement à sa présence, c’est alors la maladie coeliaque. Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales, comme le blé, le seigle, l’orge et l’avoine ; le riz et le soja en sont exempt. Les personnes intolérantes au gluten sont incapables de digérer cette protéine. L’ingestion d’aliments renfermant du gluten endommage les replis de la paroi de l’intestin grêle, qui permettent l’absorption des aliments. Le gluten ingéré provoque une inflammation de cette surface et rend impossible l’absorption normale des aliments. D’origine génétique, l’intolérance au gluten, s’accompagne parfois d’une intolérance au lactose parce que l’enzyme qui permet de digérer le lactose se trouve dans les villosités, lesquelles sont déruites par la maladie coeliaque. Parmi les autres troubles, citons encore comme possible, la dépression nerveuse, divers troubles neurologiques, des douleurs articulaires, les migraines, la dermatite… L’intolérance au gluten touche autant les hommes que les femmes et peut survenir à n’importe quel âge. Chez les enfants, la maladie se traduit par des problèmes digestifs récurrents et par une croissance difficile. Les autres symptômes de cette maladie se manifestent pas des ballonnements, des douleurs intestinales et osseuses, de la diarrhée, de l’anémie, de la fatigue chronique, des ulcères buccaux et des dermatites. Une régime alimentaire sans gluten est le traitement qui permet de régénérer la paroi intestinale et de résoudre tous les symptômes chez la plupart des personnes concernées. Celles ci doivent baser leur alimentation sur des produits frais non préparés. L’intolérant au gluten doit supprimer de ses menus tous les aliments qui contiennent du gluten, non seulement les céréales de blé, de seigle, d’orge et d’avoine, mais aussi tout produit contenant des farines ou des dérivés de ces céréales tels que les pains, la pizza, le couscous et la semoule, les pâtisseries, les biscuits, les pâtes, les saucisses (à base de mie de pain ou de chapelure), les viandes et poissons panés, les beignets, les sauces et les soupes liées à la farine de blé, ainsi que la plupart des céréales du petit déjeuner, toutes les boissons à base d’orge ou de malt… Il est très important pour ces personnes de lire et de comprendre les étiquettes des produits avant de les consommer. Les agents de texture, les épaississants et les amidons modifiés sont généralement à base de farine et indiquent la présence de gluten.

Intolerance au lactose

Etre intolerant au lactose signifie que le système digestif est incapable de décomposer le lactose. Cette incapacité est le résultat d’une insuffisance en lactase, une enzyme produite par les cellules de la paroi intérieure de l’intestin grêle. La lactase décompose le sucre du lait (lactose) en deux formes de sucre plus simples, le glucose et la galactose, pouvant être absorbés par le flux sanguin. Lorsque la lactase manque ou est présente en quantités insuffisantes pour digérer la lactose absorbé, les résultats peuvent être extrèmement déplaisants. Le bol lacté arrive dans l’intestin grêle puis dans le colon sans avoir été digéré. A ce niveau, le lactose va stimuler le péristaltisme (les contractions du côlon) et favoriser la fermentation des bactéries du colon, entraînant la production d’acide organique qui va augmenter l’acidité des selles. Le niveau d’intolérance varie selon la sévérité de la déficience. Les symptômes conjuguent diarrhées, douleurs, crampes abdominales, flatulences… survenant après la consommation de produits contenant du lactose. Une façon simple de voir si on est intolérant au lactose est de voire au moins deux verres de lait sur un estomac vide et d’observer si des symptômes gastro-intestinaux se manifestent dans les 4 heures qui suivent. Le test doit être répété avec du fromage qui ne contient pas beaucoup de lactose. Si les symptômes se produisent avec le lait mais pas avec le fromage, vous devez être intolérant au lactose. Par contre, si le lait comme le fromage provoque des réactions, vous pouvez être allergique aux produits laitiers. Avoir une alimentation sans lactose est le moyen le plus efficace de contrôler les symptômes de malabsorption chez une personne déficiente en lactase.

Cuisinez sans gluten, sans lait, sans oeufs…

 

 

Nota : ce blog n’a pour vocation que l’information et l’échange. Il ne s’agit en aucun cas de proposer des traitements ni d’établir des diagnostics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s