e-santé naturelle

Capital santé sous influence naturelle

Stress

Un perturbateur sournois

Ennemi insidieux ou brutal, le stress nous met à l’épreuve en permanence.

Personne n’est épargné par le stress. Si un stress passager est normal et sans conséquence pour la santé, il n’en est pas de même pour un stress prolongé, voire chronique, qui va perturber le fonctionnement de nombreux organes du corps et faire le lit d’une infinité de pathologies.

De très nombreuses solutions naturelles existent ; l’alimentation, la phyto-aromathérapie et les compléments alimentaires sont des aides précieuses.

 

Burn out ou syndrome d’épuisement professionnel

Un stress, biologiquement parlant, c’est une stimulation extérieure d’un ou plusieurs de nos sens, pour nous permettre de faire face à une situation donnée. Un stress se traduit par la mobilisation de tout ou partie de l’organisme, pendant une courte durée, le temps de réagir au facteur déclenchant. Idéalement, nous devrions ensuite revenir à un état normal de détente. Il est important de comprendre qu’à ce stade, le stress est salvateur ; c’est lui qui nous met en mode automatique devant un danger imminent, auquel nous réagissons instantanément de la bonne manière sans même nous en rendre compte. Mais quand il devient chronique, le stress nous détruit. La notion de burn-out est liée au monde du travail.

Il faut insister sur son caractère insidieux et progressif. Il s’inscrit dans la durée, le point de départ étant souvent une situation enthousiasmante : un nouvel emploi, un nouvel emploi, un nouveau challenge… Bref, un contexte qui initialement, stimule et emporte l’adhésion du sujet, qui va déployer énergie et implication pour se montrer « à la hauteur ». Cet élan devient préoccupant lorsque l’individu maintient dans le temps un niveau élevé d’implication, qui va le conduire progressivement à l’épuisement de ses ressources physiques et psychiques. La particularité de l’épuisement lié au burn-out est que les périodes normales de repos ne suffisent plus à récupérer. Dès les premiers signes persistants de fatigue et de sensibilité émotionnelle, il est judicieux de s’interroger. Tout un chacun peut être sujet un jour ou l’autre à des circonstances pouvant mener progressivement au bord du gouffre.

Une des principales caractéristiques du burn-out est que, contrairement à la dépression, il est toujours la conséquence d’un stress chronique, lequel implique une adaptation en force de la personne. Cela se traduit le plus souvent par une hyperproduction de cortisone allant jusqu’à l’épuisement des ressources individuelles. L’organisme finit par n’être plus capable de mobiliser ses réserves et d’apporter des réponses à cette situation de stress chronique ayant des conséquences négatives sur le système cardiovasculaire, sur la glycémie, sur le métabolisme…

Pour éviter cette dérive, on peut faire appel à plusieurs plantes qui viendront en soutien ; on parle alors de plantes adaptogènes. En optant pour la prise d’une substance adaptogène, la personne en phase d’épuisement choisit dès lors de s’éloigner du burn-out pour commencer à se régénérer.

 

Nota : ce blog n’a pour vocation que l’information et l’échange. Il ne s’agit en aucun cas de proposer des traitements ni d’établir des diagnostics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s